Skip to main content

La crise cachée des eaux souterraines en Europe


| europeanwaters.eu | Actualités


Le projet Under the Surface, coordonné par Arena for Journalism in Europe et initié par Datadista, a examiné les données officielles des pays européens pour révéler, pour la première fois, l'ampleur du danger auquel nous sommes confrontés.
Au total, 14 journalistes de sept pays ont analysé les chiffres les plus récents de l'UE et créé une carte interactive des aquifères européens. Le constat est le suivant : notre eau est en train de disparaître et ce qui reste est confronté à une pollution quasi irréversible. Plus de 15 % des aquifères cartographiés sont en mauvais état : ils sont dangereusement surexploités, contaminés ou les deux. Ce chiffre représente 26 % des aquifères en termes de superficie. Et les plus touchés sont d'importants pays producteurs de cultures, comme l'Espagne, la France, la Belgique et les Pays-Bas.

L'Europe est depuis longtemps fière de son eau propre : accessible, abondante et potable. La plupart de ce que nous buvons, de ce qui irrigue nos cultures et de ce que nous utilisons dans nos industries provient des profondeurs du sous-sol, de vastes labyrinthes d'aquifères. Cette précieuse nappe phréatique alimente tout un continent et a contribué à faire de l'Europe l'une des régions les plus saines et les plus prospères du monde.
Il y a une centaine d'années, les nations ont commencé à puiser de plus en plus profondément dans la terre pour extraire de l'eau, persuadées que cette ressource infinie serait sans cesse reconstituée par les précipitations. Il a fallu près d'un siècle pour que notre compréhension des ressources évolue radicalement. Les scientifiques ont récemment mis en garde contre la crise que traverse ce système fragile. Le changement climatique et la surexploitation industrielle ont entraîné une baisse spectaculaire de la qualité et de la quantité des eaux douces souterraines en Europe.